Dans mon jury nous avons voté la motion car nous refusions de mettre des notes au hasard quand les copies de certains candidats manquaient. La motion portait également sur le refus de statuer pour ces candidats. Le proviseur et son adjoint nous ont menacé de nous déclarer grévistes si nous nous entêtions. Finalement, des notes ont été entrées par ces personnels administratifs. Nous n’avons pas délibéré sur ces candidats.

D., enseignant·e d’Anglais dans le Nord

Je suis enseignant·e contractuel·le et ai préféré faire profil bas pendant les surveillances du bac. Mais comme elles avaient lieu l’après-midi, j’ai décidé d’apporter mon soutien aux collègues grévistes sur les piquets du matin devant le lycée. La direction s’est empressée de faire remonter une retenue sur salaire au rectorat, avant même que je ne puisse m’expliquer. Pourtant ma signature figure bien sur toutes les surveillances auxquelles j’étais convoquée. Je ne peux qu’imaginer la pression exercée sur la secrétaire, d’ordinaire très consciencieuse.

Enseignant·e contractuel·le en Seine-Saint-Denis