Au moment de faire l’appel, il manque 8 élèves. La classe m’apprend qu’il y a parmi eux un cas positif et les autres sont cas contact. Je suis une personne à risque et personne n’avait jugé bon de m’avertir. La classe ne sera pas fermée, bien sûr. Ah, et les fameux masques pour les personnes à risque, je n’en ai jamais vu la couleur !

P.R., Enseignant dans la Loire.