Étrange rentrée. 20 minutes d’enseignement effectives sur la matinée, avec le sentiment de ne servir à rien. Pas de savon, plus de gel, quant aux masques, n’en parlons pas. Et puis un mail du chef d’établissement nous demandant de désinfecter avec l’aide des enfants car « c’est aussi ça l’union nationale ». Et l’hommage au collègue vite fait, chacun dans son coin.

Anonyme