Pour de nombreux candidats, les notes de philosophie avaient été soit rentrées manuellement (copies récupérées le matin même) soit remplacées par les notes de contrôle continu (copies absentes). Nous avons refusé de délibérer sur les candidats dans le 2ème cas et avons dû modifier environ les 2 tiers des notes rentrées manuellement qui étaient fausses.

D., enseignant·e d’Histoire-Géographie dans l’Yonne