Le logiciel de saisie des notes n’anonymisait pas les candidats, les élèves se sont donc vus attribuer des notes par des personnes qui les connaissaient.

Enseignant·e de Philosophie du Val-d’Oise