Il manquait la moitié des copies de philo et un quart des notes dans une langue vivante pour un jury de filière L. Mais quand on a souligné le caractère illégal de l’opération, le chef du centre nous a expliqué que : “la loi c’est ce que dit le ministre”.

C., enseignant·e en Ariège